Dermatologues spécialistes du traitement laser des pathologies cutanées 
Epilation laser, couperose, détatouage, angiomes, taches de vin, taches brunes et traitement des rides 









  

Le saviez-vous ?

Dans cette rubrique, vous touverez diverses informations sur la technologies laser appliquée à la dermatologie. Informations intéressantes, suprenantes, parfois amusante ainsi que l'actualité du Centre Laser St Odile.
 

Petit rappel historique des lasers (19/01/2005)

En 1905, Einstein publie un article dans lequel il pose l'hypothèse que la lumière est constituée de quanta d'énergie, de photons, que l'on appelle parfois des « grains de lumière ».

En 1917, il présente finalement sa théorie de l'émission stimulée, selon laquelle un matériau peut émettre de la lumière s'il est correctement excité. Par la même occasion, il présente sa théorie de l'effet photo-électrique, pour laquelle il mérite le prix Nobel de physique en 1921. Ce n'est pas pour la théorie de la relativité générale qu'il obtient ce prix.

Les bases théoriques du fonctionnement du laser sont alors jetées, mais de nombreux chercheurs pensent  qu'il est techniquement impossible de construire un dispositif produisant de la lumière par émission stimulée (laser). Il faut donc attendre près de 35 ans après la publication de la théorie d'Einstein pour que des scientifiques s'intéressent de nouveau au phénomène de l'émission stimulée.

Au cours de la Seconde guerre mondiale, les États-Unis veulent développer de nouveaux systèmes de radar, Charles Townes, travaillant alors aux Bell Laboratories, tente de construire des émetteurs de micro-ondes à plus haute fréquence, soit 24 GHz, que ceux utilisés à l'époque.

En 1947, alors qu'il travaille à l'Université Columbia, Townes a besoin d'une nouvelle source de micro-ondes afin de pouvoir faire des études spectroscopiques de molécules plus poussées.

En 1953, il fabrique,  le premier maser (acronyme de Microwave Amplification by Stimulated Emission of Radiation.) qui produit un rayonnement monochromatique à une longueur d'onde de 1,25 cm. Au cours des années qui suivent, de nombreux autres masers sont fabriqués. Tous fonctionnent dans le domaine des micro-ondes, le pas vers le domaine de la lumière visible et de ses courtes longueurs d'onde semble infranchissable.

En 1957, Townes commence à considérer les problèmes reliés à la fabrication d'un dispositif semblable au maser, mais émettant du rayonnement infrarouge ou de la lumière visible. En collaboration avec Arthur Schawlow, il publie les premières propositions détaillées de masers optiques. Ils considèrent alors l'utilisation d'une cavité résonnante pour amplifier la lumière. Ils déposent une demande de brevet en 1958.

En 1960, ils obtiennent enfin le premier brevet de laser, mais celui-ci n’est construit que plus tard.

Le premier laser fonctionnel (laser Rubis) est fabriqué par Théodore Maiman en 1960 qui découvre que les ions de chrome d'un rubis artificiel émettent de la lumière rouge lorsqu'ils sont irradiés par la lumière verte d'une lampe au xénon.

L'année suivante, le laser à hélium-néon, l'un des plus couramment utilisés aujourd'hui, est inventé.

Notons que le terme laser n’est pas utilisé avant 1965.

Depuis lors des centaines de lasers différents ont vu le jour dans des domaines aussi variés que :

  • médicaux (dermatologiques, ophtalmologiques, chirurgicaux, dentaires),
  • industriels (lasers de coupe, de mesure, de contrôle...),
  • de recherche,
  • de la vie quotidienne (lecteur de cd rom) ou
  • militaires( guerre des étoiles).

En dermatologie, signalons que :

  • les lasers argons et à colorant continu qui ont été remplacés vers la fin des années 70 par
  • le laser à  colorant pulsé qui a transformé les traitements des lésions vasculaires( rouges) : angiomes
  • les lasers pigmentaires dont les lasers q switchés
  • les lasers chirurgicaux, co2 et erbium qui ont permis le développement de la technique du relissage
  • les premiers lasers épilatoires vers la fin des années 90
  • les lasers de remodelage ou de rajeunissement au début des années 2000.

En octobre 1996, naît dans l’enceinte de la clinique Sainte-Odile, à Strasbourg, le premier centre de traitement dermatologique par laser du département, équipé des machines les plus récentes : le Laser Dermatologique Sainte-Odile.

Ce centre reste à jour et s’équipe des meilleures machines dans leur domaine.

Il suit l’évolution technologique en acquérant régulièrement les nouvelles générations de lasers quand le besoin s’en fait sentir.

L’histoire n’est donc pas finie.


 
TVA sur les actes laser à visée esthétique (publiée le 01/10/2012)
Le relissage fractionnel (FRAXEL). (publiée le 17/07/2006)
Vous trouvez ces traitements coûteux ? (publiée le 08/03/2006)
Les lasers esthétiques : pour les hommes aussi. (publiée le 19/01/2005)
Petit rappel historique des lasers (publiée le 19/01/2005)
Les lasers nanosecondes (publiée le 19/01/2005)
Des publicités pour des cosmétiques se référant aux lasers (publiée le 19/01/2005)
L’épilation est-elle durable ou définitive ? (publiée le 06/01/2005)